Le Gouvernement britannique a autorisé le géant Amazon à faire des essais de livraison de colis par drone sur son territoire. Il s’agit du programme Amazon Prime Air. Des tests concrets pour conclure s’il faut autoriser ou non la livraison aérienne des achats faits sur le site qui mise beaucoup sur cette technologie pour s’affranchir des réseaux habituels de distribution.

L’autorité britannique d’aviation civile soutient l’entreprise Amazon pour essayer :

  • le vol de drone en zone rurale et périurbaine
  • la performance des capteurs anti-collision (bâtiments, lampadaires, oiseaux…)
  • si un seul pilote peut contrôler plusieurs drones

On se doute bien qu’un conducteur de drone ne sera pas monopolisé derrière chaque engin mais on imagine des drones autonomes qui reçoivent un ordre et une destination depuis une notification informatique. Un superviseur devra tout de même surveiller la flotte de drones livreurs et s’assurer que chacun puisse livrer le client sans encombre.

Cette autorisation d’essais sur le territoire britannique est une première étape importante avant l’autorisation de vols expérimentaux depuis les entrepôts de transport et jusqu’au domicile du client.

Démonstration du principe de drone Amazon Prime Air

Avec Prime Air, l’objectif d’Amazon, au Royaume-Uni et ailleurs, est de livrer le client dans un délai de 30 minutes. Cela signifie donc avoir une logistique bien rodée avec des drones prêts à partir, survolant nos villes à vitesse élevée. A ce rythme, Amazon pourra vendre des pizzas prêtes à manger et même des produits surgelés !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here